Taille-douce : tirage d’une pointe sèche (gravure)


Presse taille douce Américaine

Presse taille douce Américaine

 

La presse taille-douce est constituée de deux rouleaux d’acier et d’un plateau. Le plateau qui reçoit la plaque encrée avec le papier à imprimer est entrainé entre les deux rouleaux.

 

 

Après avoir gravé une plaque de cuivre ou de zinc, on réalise un Bon à Tirer (BàT), celui-ci sera validé par l’artiste et/ou l’éditeur, ce BàT servira de référence pour l’édition complète de l’estampe.

 


 

Encrage de la plaque

Encrage de la plaque

 

Exemple de plaque gravée à l’eau-forte et pointe sèche.

 

Les différentes tarlatanes servent à l’encrage puis à l’essuyage que l’on termine avec la paume de la main.

 


 

Essuyage de la plaque à la paume

Essuyage de la plaque à la paume

 

En fin d’essuyage le taille-doucier met un peu de blanc de meudon sur la paume de la main pour enlever du voile d’encre et traiter les lumières de la gravure.

 


 

Ouverture des langes

Ouverture des langes

 

Une fois encrée la plaque est posée sur le plateau de la presse, recouverte d’un papier humide qui recevra l’impression, des langes (feutres) puis le tout est passé sous la presse.

 

 

Une gravure est imprimée, pour la suivante il faut recommencer le processus… ainsi de suite pour réaliser l’édition complète.

 

Cette technique artistique vous intéresse ?
Vous en découvrirez plus en visitant la page sur les monotypes

Laissez un commentaire